Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/03/2010

"Agora" de Alejandro Amenábar

agora.jpgIntéressant, ce peplum philosophique, par les deux personnages principaux qu'il met en scène à Alexandrie au 4eme siècle après JC.

D'un côté Hypathie, femme philosophe et astronome, tente de préserver les richesses de la bibliothèque. Elle est belle (très belle interprétation de Rachel Weisz!), païenne, c'est à dire non monothéiste et anime un petit cercle de fidèles auxquels elle dispense son enseigenement dans la tradition platonicienne. Elle tient sous influence le pâle Oreste, préfet romain qui, sans elle, aurait disparu dans les poubelles de l'histoire.

De l'autre côté Cyrille, évèque d'Alexandrie qui va lâcher ses hordes de chrétiens fanatiques pour faire la chasse aux hérésies,  anéantir les juifs de la cité et lapider cette pauvre Hypathie.

Vénéré comme saint aussi bien en Orient qu'en Occident, saint Cyrille fut proclamé docteur de l'Eglise en 1882 par le Pape Léon XIII, et a fait l'objet d'un vibrant hommage par le pape Benoît XVI dans une audience du 3 octobre 2007, pour son importante contribution au culte marial.

 

Malgré ses côtés grand spectacle, ce film permet une saine réflexion sur le fondamentalisme et le fanatisme religieux !

Les commentaires sont fermés.