Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30/08/2010

Construire un mur en pierres sèches

Dans le fond de notre jardin, au Marais Salé (l'île d'Yeu), il y avait un no mans land constitué d'une butte en pierres provenant probablement d'un ancien mur en pierres sèches, de quatre énormes souches de cupressus que j'avais abattus il y a cinq ou six ans et d'un chaos d'une dizaine de lauriers et d'ormeaux plusieurs fois coupés et répoussés.

 

Voilà en gros à quoi cela ressemblait :

CIMG5261.JPGCIMG5263.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Impossible bien sûr d'entretenir cette jungle où prospéraient les ronces et les rejets d'ormeaux et de lauriers.

En septembre dernier, j'ai abattu les lauriers et les ormeaux. J'avais l'intention de brûler les souches, notamment les ouches de cupressus. J'ai cherché longtemps le produit miracle. Cet hiver, je pensais l'avoir touvé : Elimin'souches acheté chez Shopix.

elimin_souches.jpg

Descriptif

Elimin'souches

Destructeur de souches
très efficace. Il active aussi la décomposition des végétaux.

Vous appliquez, vous faites brûler et vous oubliez…

Informations techniques

Elimin'souches

Mode d'emploi :
- creuser dans la surface de la souche environ 4 à 7 trous.
- creuser également des trous de 8 cm de profondeur latéralement tout au tour du tronc de façon oblique en faisant un angle de 30° vers le bas.
- mélanger ensuite la poudre avec un peu d'eau et verser celle-ci dans les trous.
- quand l'eau s'évapore, verser du pétrole dans les trous et y mettre le feu
En suivant ce procédé, la souche se retrouve alors réduite en cendres.

Contient du nitrate de soude.
Poids : 250 g

 

CIMG5266.JPG

Grosse déception pour ne pas dire arnaque complète : après avoir perçé de nombreux trous dans les souches (pas si simple !) et versé le produit miracle + une quantité non négligeable de pétrole, les souches de cupressus n'ont brûlé que très superficiellement. Impossible donc de les éliminer par combustion.

Plusieurs autres interventions de "spécialistes" se sont révélées tout aussi inéfiicaces :

- construire un four en pierre et tenter pendant plusieurs jours de "rôtir" les souches (merci Fred, Raf, Seb et Thomas)

- verser du lait pour accélérer le pourrissement des souches (merci Jacques pour cette recette de nos grand'mères, mais qui n'a pas donné plus de succès, du fait sans doute du fait de mon incroyance massive).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

En désespoir de cause, je me suis adressé à un spécialiste du désouchage, qui en deux jours, à l'aide d'une mini-pelle m'a débarrassé des maudites souches et dégagé le restant des pierres de la butte.

 

 

J'ai donc pu reprendre la contruction du mur. J'ai pris exemple sur un mur bornant le jardin côté Sud.

CIMG6437.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Constuire un mur de pierres sèches, c'est d'abord transporter des pierres, beaucoup de pierres, les trier, les ranger, puis les placer astucieusement afin qu'elles s'empilent en équilibre stable. Il faut bien sur au préalabale avoir creusé des fondations.

 

CIMG5256.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Les dimensions du mur :
- longueur du mur : 15 m
- fondations : 15 à 20 cm
- épaisseur du mur : 50 cm
- hauteur du mur sans chaoeau : 50 cm
- hauteur du mur avec chapeau :80 cm à 1m

 

Et voici le résultat :

 

CIMG6459.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIMG6454.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIMG6445.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIMG6446.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

CIMG6426.JPG

Commentaires

Ah bin bravo! On apporte sa bonne volonté, son énergie, et tout ce qu'on récolte, c'est de se faire traiter de "spécialiste"!

Écrit par : toto | 30/08/2010

Mais il y a une connotation très positive dans le terme "spécialiste". Vos fours étaient splendides mais totalement inefficaces pour la destruction de souches. C'est cela l'art. C'est beau et totalement gratuit ...

Écrit par : Marto | 30/08/2010

En réalité, le problème du dessouchage est la manifestation parfaite de notre époque dont TU (Martin) es le parangon : on ne veut plus prendre le temps d'attendre !
du temps de mon grand père, on aurait attendu 10 ans, 15 ans, et on aurait construit le mur autour ou sur la souche ... Quelle importance ?
tu es un sacré veinard car tu es arrivé à la 3ème mi-temps en pleine forme ... donc, prend ton temps et profite !
Grosse bise à Bibiche et bravo pour ton blog sur lequel je veins régulièrement.
Amitiés. Bernard de Tours.

Écrit par : Bernard M | 31/08/2010

Salut Bernard,

Attends, attends, j'ai attendu 20 ans avant de m'attaquer à cette fameuse butte. Et j'ai dans le jardin plein de souches vieilles de 30 ans ...
Du temps de nos grand-pères je pense qu'ils désouchaient quand cela était nécessaire. Comment auraient-ils fait autrement pour agrandir leurs champs ?

Écrit par : Martin | 31/08/2010

Et merci qui pour avoir déloger la plupart des pierres qui étaient enfoncées sous terre?
Et merci qui pour t'avoir aidé à les porter?
"Un des Spécialiste"

Écrit par : Raf | 10/09/2010

Merci Meca Océan, qui a désouché et extrait les dernières pierres.
Oh pardon, merci Raf, merci Toto !

Écrit par : Marto | 10/09/2010

Les commentaires sont fermés.