Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

25/12/2010

L'Hoax de la Nasa : la bactérie shootée à l'arsenic sent le soufre

A Thomas

 

Le 2 décembre 2010 tombait sur Internet un communiqué de la Nasa : «une découverte en astrobiologie qui aura un impact sur la recherche de preuve d'une vie extraterrestre». Une conférence de presse doit suivre.

http://www.nasa.gov/topics/universe/features/astrobiology_toxic_chemical.html

La blogosphère s'enflamme, les Ufologues (les croyants du monde des ovnis) exultent ...

Le Nouvel Obs titre : "La Nasa découvre une nouvelle forme de vie extra-terrestre "

« L'agence spatiale américaine aurait découvert "une bactérie dont l'ADN est complètement étranger à ce que l'on connait aujourd'hui", avance le site spécialisé Gizmodo »

 

Où en sommes-nous 15 jours après ? La baudruche s'est largement dégonflée :

« En effet, aucun petit homme vert n'était au rendez-vous fixé aux journalistes, jeudi 2 décembre, au siège de la NASA, à Washington. Mais un microbe californien, tiré des boues saumâtres du lac Mono. Une bactérie baptisée GFAJ-1, dont les caractéristiques pourraient tout de même conduire à une révision fondamentale des règles du vivant, où qu'il soit.

La vie sur Terre repose en effet sur six éléments : oxygène, carbone, hydrogène, azote, soufre et phosphore. La particularité de GFAJ-1, c'est qu'elle peut croître dans un milieu où le phosphore est remplacé par l'arsenic, son plus proche voisin dans le tableau périodique des éléments. »

La Nasa est tombée bien bas. Confrontée à une triste réalité budgétaire, elle a tenté de s’en sortir par une opération Marketing à la limite de la désinformation.

La réalité de la Nasa, c‘est la fin du rêve américain de domination de l’espace, dont l’apogée a été marquée il y a quarante ans par les missions Apollo et les premiers pas de l’homme sur la lune.

La triste réalité c’est la fin de la navette spatiale, qui fût globalement un échec et une impasse : plus chère, moins fiable (explosions de Columbia et Challenger, 14 morts) et moins disponible que les lanceurs classiques, la navette américaine a logiquement été abandonnée laissant la Nasa sans lanceur pour des vols habités. Le programme Constellation et son lanceur Orion lancé par Crazy Bush, ont été abandonné faute de financement.

Dans ce domaine, comme d’autres, Obama a été obligé de nettoyer les écuries d’Augias. Pour la Nasa ce fût l’atterrissage brutal. L’opération retour sur la lune est « enterrée ».

Dans le même temps, Soyouz retrouve une nouvelle jeunesse, après cinquante ans de bons et loyaux services. Ce sera, en 2012, le seul lanceur pour rejoindre l’ISS, la Station Spatiale Internationale.

Et la Chine et le Japon affichent leurs ambitions spatiales, bientôt suivis par l’Inde.

C’est dans ce contexte que la Nasa lutte pour préserver ses budgets colossaux et pour cela, elle doit continuer de faire rêver les états-uniens de base … Les faire rêver avec un programme réorienté vers la recherche de la vie extra-terrestre.

Vie extra-terrestre sur des planètes comme Mars, avec un programme d’envoi de robots dès 2011. Mais le retour d’échantillons sur terre n’est prévu qu’après 2020.

Donc en attendant, il faut se contenter d’étudier la vie ici et maintenant sur terre, avec des projets d’astrobiologie, c’est à dire de recherche sur l’origine de la vie, éventuellement extra-terrestre.

C’est dans ce cadre que la Nasa a recruté en 2010 une chercheuse du joli nom de Felisa, pressée de se faire un nom dans le monde scientifique. Elle avait en effet découvert en 2009 une souche de bactérie bizarre dans le lac Mono (Californie), quelle avait prénommée GFAJ. GFAJ, oui bien sûr comme " Get Felisa a Job ".

mono_lake01-09.jpgFelisa Wolfe-Simon (NASA-USGS) a eu l'idée de shooter cette bactérie à l’arsenic, pour voir comment elle réagissait. Et aurait elle-même été surprise de constater que le poison s'intégrait sans dommage au coeur même de la machinerie microbienne, y compris dans l'ADN et dans le carburant cellulaire, l'ATP. D’où le communiqué du 2 décembre…

 

 

 

 

La Nasa n’en est pas à son premier Hoax. L'exemple le plus célèbre de ses dérapages médiatiques remonte à 1996. Le 16 août de cette année-là est publié dans Science un article annonçant la découverte de traces biologiques fossiles au sein d'une météorite martienne, ALH84001, retrouvée en Antarctique douze ans plus tôt. Il s’avère peu de temps après qu’il s’agit probablement d’une contamination terrestre.

 

"Outre-Atlantique, le doute à l'égard de l'annonce mise en scène par la NASA s'est diffusé via des scientifiques bloggeurs. Rosie Redfield, de l'université de Colombie-Britannique, dont le site a attiré rapidement des milliers de visiteurs, a décidé d'adresser ses critiques, saignantes, à la revue Science, qu'elle accuse de ne pas avoir correctement évalué le travail soumis par Felisa Wolfe-Simon. Cette dernière a vite compris que la politique choisie par la NASA - ne pas répondre à des objections émanant de la blogosphère - n'était pas tenable. Elle devrait aussi rapidement diffuser GFAJ auprès des laboratoires qui souhaiteraient vérifier ses conclusions. Ou les invalider."

 A suivre ...

Prochaines étapes des découvertes de Felisa :

GFAN : Get Felisa A Name

GFAP : Get Felisa A Price


 

22/12/2010

RAS-LE-BOL des HOAX !

 

HOAX – HOAX- HOAX - HOAX – HOAX- HOAX- HOAX – HOAX- HOAX- HOAX-


« Un de mes amis m'a envoyé ce mail. Je ne sais pas si cela peut vous aider mais c'est quelqu'un de sérieux.

Bon dimanche à vous.


XXXXX


Chers amis, je crois qu'il faut en tenir compte !!! Pour ton ordinateur et le mien, fais
circuler cet avis à tes amis, famille, contacts!!  
 

 

 Dans les prochains jours sois attentif: n'ouvre aucun message avec une archive annexe appelée:  Actualisation de Windows live, indépendamment de la personne qui te l'envoie. C'est un virus qui brûle tout le disque dur. Ce virus viendra d'une personne connue que tu as dans ta liste d'adresses. C'est pour cela que tu dois envoyer ce message à tous tes contacts. 

 

Si tu reçois le message appelé : Actualisation de Windows live, même si c'est envoyé par un ami, ne l'ouvre pas et arrête immédiatement ton ordinateur. C'est le pire virus annoncé par CNN. Il a été classé par Microsoft comme le virus le plus destructeur qui ait existé. Ce
virus fut découvert hier après midi par Mc Afee, et il n'y a pas de possibilité de dépannage pour ce genre de virus. il détruit simplement le Secteur Zéro du Disque dur.
 

Souviens-toi : si tu l'envoie à tous tes contacts cela bénéficie à nous tous » 


 

Le phénomène des Hoax est étonnant ! Il est intéressant de passer 5 minutes à analyser l'Hoax type :

 

1. un danger menace la communauté. ("tes amis, ta famille")

2. il est annoncé par des autorités compétentes (CNN, MacAffee, Microsoft, "C'est quelqu'un de sérieux" !!!)

3. c'est le mal absolu : "le virus le plus destructeur qui ait existé"

4. cette menace se situe dans un contexte techno-scientifique très flou ou carrément délirant.  («C'est un virus qui brûle tout le disque dur »"il n'y a pas de possibilité de dépannage pour ce genre de virus. il détruit simplement le Secteur Zéro du Disque dur" ). Peu importe, il s'adresse à une communauté de croyants qui ne se situe pas dans le monde rationnel.

5. le message est comminatoire, tu dois sauver la communauté, c'est impératif pour le bénéfice de tous : "c'est pour cela que tu dois envoyer ce message à tous tes contacts", "souviens-toi : si tu l'envoies à tes connaissances cela bénéficie à nous tous".

 

 

La simple lecture de ces messages, qui ont tous en gros la même structure, devrait alerter celui qui le reçoit. Mais apparemment il est difficile de résister au besoin de prendre la posture du bon samaritain ou du sauveur face à un danger qui menace la communauté, et tout cela un quelques clics.



Hoax signifie « canular » en anglais. Les principaux types d'HOAX sont les faux virus, les chaines de solidarité bidon, les fausses informations, les arnaques, 


Pour ne pas tomber dans le piège des hoax, il suffit souvent de les lire et de faire preuve de sens critique. Puis de rompre la chaîne de la désinformation et de s'informer.  Par exemple en consultant les sites qui répertorient  les principaux HOAX :

a) http://www.hoaxbuster.com - est un site qui a pour but de chasser les hoax. A visiter donc en cas de doute, ainsi que pour sa documentation sur les hoax

b) http://www.hoaxkiller.fr - est un site qui a pour but de chasser les hoax. A visiter donc en cas de doute, ainsi que pour sa documentation sur les hoax.

c) http://www.secuser.com/hoax - dénombre les faux virus les plus actifs en France.

 

A bientôt au prochain HOAX !

 

13/12/2010

Se faire des ennemis sur Facebook

Il manque un concept clé dans Facebook, c'est le concept d'ennemi.

Dans un monde capitaliste sans pitié, ou la règle est le "chacun pour soi", il faut en effet savoir qui est avec soi mais aussi qui est contre soi.

Il faut pouvoir décliner les règles de base de la vie en société :

  • "Les amis de mes amis sont mes amis"
  • "Les ennemis de mes amis sont mes ennemis"
  • "Les amis de mes ennemis sont mes ennemis"
  • "Les ennemis de mes ennemis sont mes amis."

 

Capture plein écran 13122010 082505.bmp.jpg

 

 

 

Ensuite on pourra bâtir des sociogrammes dans lesquels chacun pourra mieux se situer dans la chaîne des amitiés/inimitiés.

 

 

 

 

 

Bon tout ce qui précède est au second degré, vous l'aurez compris. La meilleure solution c'est de désinscrire de Facebook.

 

HIT-THE-FACEBOOK-FINANCIALLY-THOUGH-BOYCOTT.jpg

 

Pour info campagne de Boycott en Allemagne :

http://www.infos-du-net.com/actualite/16839-facebook-alle...

11:53 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : facebook, boycott, ennemis

11/12/2010

Facebook, Diaspora et La Boétie (2)

Faisons un peu d'associations libres :

 

Facebook

Dans Facebook, il y a "face", visage et "book", livre, répertoire, ... "Face", visage ça fait penser à "de face et de profil", "photos de face et de profil", tiens, tiens ... et livre, répertoire cela fait penser à "inventaire", à "fichier" ... et si on associe les deux cela fait penser à "fichier anthropométrique" (Bon sang, mais c'est bien sur !).

Et si on cherche des images on pourrait projeter :Capture plein écran 10122010 120940.bmp.jpg

Ou bien encore :

378px-Bertillon_-_Signalement_Anthropometrique.png

 

Le génie des créateurs de Facebook a été d'obtenir que chacun d'entre nous dresse sa propre fiche anthropométrique. Evidemment ce n'est pas celle qu'Alphonse Bertillon avait inventée, mais c'est encore plus subtil. C'est maintenant une fiche psychométrique. En remplissant les profils de Facebook, nous mettons sur la place publique notre intimité psychologique et nous en perdons la propriété ...

 

 

Diaspora

Dans Diaspora, il y a les racines grecques Dia et Spora, dia, à travers, et sporá ensemencement.

Dispersion, ensemencement, il y a plusieurs sens dans Diaspora :
-  cela peut être le 
phénomène de dispersion d'une partie d'une population, d'un peuple ou encore d'une ethnie, au-delà de ses frontières nationales

- Par extension cela peut désigner cette communauté dispersée elle-même

- Diaspora, c'est aussi l'ensemble des liens au sein de la communauté dispersée, et des liens de cette communauté avec ses origines.

Pour constituer une diaspora, les communautés d'expatriés doivent en effet conserver des attaches avec le pays d'origine, ou des pratiques ou des habitudes propres au pays. Ce niveau d'attachement est cependant variable; les liens peuvent être économiques, politiques ou culturels. Si les liens sont rompus voire inexistants, il ne s'agit pas d'une diaspora. Les communautés dispersées se donnent souvent des organisations, des porte-parole ou des rituels permettant le maintien du lien. 

 

" T'es sur Facebook ?" 

Symboliquement Facebook, c'est le fichage préalable à l'enfermement. Et le plus subtil, c'est que c'est un enfermement volontaire, celui qui nous fait suivre les canons de la mode et de la pression du milieu.

Comme le téléphone portable, Facebook est quasiment devenu une obligation sociale.

Si t'es pas sur Facebook, tu seras bientôt isolé, ostracisé, tu risques d'avoir du mal à trouver des zamis, un(e) copin(e), un boulot,  ...


Symboliquement, Diaspora s'inscrit dans la continuité d'un Internet espace de liberté et d'échange, espace de gratuité non soumis aux lois des "marchés".

Diaspora, c'est l'imaginaire d'un outil capable d'aider à retisser des liens sociaux décentralisés dans un monde où nous sommes tous plus ou moins déracinés.

Il est toujours bon de rêver ...

 

17:47 Publié dans Débats | Lien permanent | Commentaires (1)

10/12/2010

Facebook, Diaspora et La Boétie (1)

Farouche opposant à la commercialisation des données privées, je m'étais rapidement désinscrit de Facebook. Eh oui, j'y étais arrivé (à me désinscrire) à la troisième tentative, après quelques heures de galère.

C'est pourquoi je pense que l'arrivée de Diaspora est une très bonne nouvelle.


Diaspora c'est l'anti-Facebook. Conçu et mis en place par la communauté Open Source (Logiciels ouverts et libres), c'est un outil de réseau social non commercial, qui rend à l’utilisateur le contrôle de sa vie privée.

 

"Diaspora se veut en quelque sorte l'antithèse de Facebook : décentralisé, non commercial et en promettant aux utilisateurs un meilleur respect de la vie privée ainsi que le contrôle de leurs données. Il ressemble à ce stade beaucoup à un Facebook qui aurait subi une drastique cure d’amaigrissement. Vraiment minimaliste, le service – encore en version alpha – ne montre que les informations indispensables et ne s’embarrasse pas de fioritures. Une fois connecté, on accède, comme sur Facebook, au fil d’actualité constitué des mises à jour de vos amis et des éventuels commentaires qui les accompagnent."

http://www.01net.com/editorial/524581/premiers-pas-sur-di...

 

"Imaginé par des étudiants en informatique de la New York University, le projet Diaspora veut remplacer le web social centralisé d’aujourd’hui (entendez «Facebook») par un système décentralisé, tout en offrant un service pratique et facile à utiliser pour tous."

http://fr.readwriteweb.com/2010/05/06/a-la-une/projet-dia...

 

 

Notre pouvoir en tant que consommateurs libres

Le succès de cette initiative dépend essentiellement de nous, c'est à dire de la volonté des utilisateurs de quitter Big Brother/Facebook pour Diaspora.

 

Pourquoi ne pas relire, à cette occasion tout ou partie du "Discours de la servitude volontaire" de La Boétie, où il écrit notamment à propos du tyran, du maître qui vous dépouille :

"Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres. Je ne vous demande pas de le pousser, de l’ébranler, mais seulement de ne plus le soutenir, et vous le verrez, tel un grand colosse dont on a brisé la base, fondre sous son poids et se rompre."

http://www.livres-et-ebooks.fr/ebooks/Discours_de_la_serv...

 

 

Libres de ne plus servir

A rapprocher de la dernière initiative de Cantona. Cela pourrait nous donner des idées sur notre pouvoir en tant que consommateurs, vis à vis des banques, des grands distributeurs, et pourquoi pas vis à vis des fameux "marchés". Je ne résiste pas au plaisir de citer tout le chapitre qui est toujours d'une étonnante actualité sur la symbolique du maître :

"Pauvres gens misérables, peuples insensés, nations opiniâtres à votre mal et aveugles à votre bien ! Vous vous laissez enlever sous vos yeux le plus beau et le plus clair de votre revenu, vous laissez piller vos champs, voler et dépouiller vos maisons des vieux meubles de vos ancêtres ! Vous vivez de telle sorte que rien n’est plus à vous. Il semble que vous regarderiez désormais comme un grand bonheur qu’on vous laissât seulement la moitié de vos biens, de vos familles, de vos vies. Et tous ces dégâts, ces malheurs, cette ruine, ne vous viennent pas des ennemis, mais certes bien de l’ennemi, de celui-là même que vous avez fait ce qu’il est, de celui pour qui vous allez si courageusement à la guerre, et pour la grandeur duquel vous ne refusez pas de vous offrir vous-mêmes à la mort. Ce maître n’a pourtant que deux yeux, deux mains, un corps, et rien de plus que n’a le dernier des habitants du nombre infini de nos villes. Ce qu’il a de plus, ce sont les moyens que vous lui fournissez pour vous détruire. D’où tire-t-il tous ces yeux qui vous épient, si ce n’est de vous ? Comment a-t-il tant de mains pour vous frapper, s’il ne vous les emprunte ? Les pieds dont il foule vos cités ne sont-ils pas aussi les vôtres ? A-t-il pouvoir sur vous, qui ne soit de vous-mêmes? Comment oserait-il vous assaillir, s’il n’était d’intelligence avec vous ? Quel mal pourrait-il vous faire, si vous n’étiez les receleurs du larron qui vous pille, les complices du meurtrier qui vous tue et les traîtres de vous-mêmes ? Vous semez vos champs pour qu’il les dévaste, vous meublez et remplissez vos maisons pour fournir ses pilleries, vous élevez vos filles afin qu’il puisse assouvir sa luxure, vous nourrissez vos enfants pour qu’il en fasse des soldats dans le meilleur des cas, pour qu’il les mène à la guerre, à la boucherie, qu’il les rende ministres de ses convoitises et exécuteurs de ses vengeances. Vous vous usez à la peine afin qu’il puisse se mignarder dans ses délices et se vautrer dans ses sales plaisirs. Vous vous affaiblissez afin qu’il soit plus fort, et qu’il vous tienne plus rudement la bride plus courte. Et de tant d’indignités que les bêtes elles-mêmes ne supporteraient pas si elles les sentaient, vous pourriez vous délivrer si vous essayiez, même pas de vous délivrer, seulement de le vouloir.

Soyez résolus à ne plus servir, et vous voilà libres. Je ne vous demande pas de le pousser, de l’ébranler, mais seulement de ne plus le soutenir, et vous le verrez, tel un grand colosse dont on a brisé la base, fondre sous son poids et se rompre."

La Boétie, Discours de la servitude volontaire

 

 

07/12/2010

Bull is back !

Bull, quesaco ?

Red Bull, Sitting Bull, Raging Bull, Dog Bull, la BD Bull ?

Mais non, je fais référence à l’ex-constructeur national, le fleuron de la technologie française dans les années 60, le tombeur de la CII, le bénéficiaire principal du plan calcul, le nationalisé et recapitalisé de 1981. Si vous avez plus de quarante ans, cela devrait vous intéresser, car vous avez payé une bonne partie de son déficit à travers vos impôts …

Quand on interroge quelqu’un de moins de cinquante ans, peu de chance que l’on fasse référence à l’ancien constructeur  informatique, qui faisait presque jeu égal avec IBM dans les années 50.

Mais c’était au siècle dernier …

 

Aujourd’hui Bull fait de nouveau parler de lui mais de façon plus modeste.

En effet Bull vient de livrer au CEA Tera 100, le 6eme plus puissant ordinateur de la planète.

Avec 1,05 pétaflops de puissance de calcul sur le test du Linpack, Tera 100 devient le premier supercalculateur européen à franchir la barre du pétaflops (1015 Floating Point Operation per second). Les Etats-Unis et la Chine sont toutefois nettement devant avec des puissances qui avoisinent désormais les 2 pétaflops.

Sur la base du classement de novembre 2010, le Tera 100 de Bull et du CEA se classerait en sixième position derrière trois systèmes chinois et deux état-uniens.

TOP 10 Systems - 11/2010

1

Tianhe-1A - NUDT TH MPP, X5670 2.93Ghz 6C, NVIDIA GPU, FT-1000 8C

2

Jaguar - Cray XT5-HE Opteron 6-core 2.6 GHz

3

Nebulae - Dawning TC3600 Blade, Intel X5650, NVidia Tesla C2050 GPU

4

TSUBAME 2.0 - HP ProLiant SL390s G7 Xeon 6C X5670, Nvidia GPU, Linux/Windows

5

Hopper - Cray XE6 12-core 2.1 GHz

6

Tera-100 - Bull bullx super-node S6010/S6030

7

Roadrunner - BladeCenter QS22/LS21 Cluster, PowerXCell 8i 3.2 Ghz / Opteron DC 1.8 GHz, Voltaire Infiniband

8

Kraken XT5 - Cray XT5-HE Opteron 6-core 2.6 GHz

9

JUGENE - Blue Gene/P Solution

10

Cielo - Cray XE6 8-core 2.4 GHz

 

Tera 100 est le fruit d'un investissement de 100 millions d'euros. Il s'agit d'un cluster composé de 4 370 serveurs Bullx série S regroupant 17 480 processeurs Intel Xeon 7500, 300 To de mémoire et 20 Po de capacités de stockage.

La puissance de calcul de Tera 100 est exploitée par les chercheurs du CEA (exclusivement) pour réaliser des simulations sur les systèmes d’armes nucléaires. Depuis l’arrêt des essais nucléaires, la simulation numérique est devenue critique dans ce secteur de la recherche.

Pour rappel :

Unité de performance des processeurs

Nom

FLOPS

 

yottaFLOPS

1024

 

zettaFLOPS

1021

 

exaFLOPS

1018

 

pétaFLOPS

1015

 

téraFLOPS

1012

 

gigaFLOPS

109

 

megaFLOPS

106

 

kiloFLOPS

103

 

 

Du Gamma 60 au Tera 100, positionnement de Bull

gamma60_baie.jpgA ses débuts Bull était positionné sur la vente d’objets complexes à fort valeur ajoutée et en petit nombre (Quelques centaines puis quelques milliers au maximum).

Ici on voit un Gamma 60, des années 1957-1964. (Il faut noter que ces systèmes avaient été livrés sans OS, qui furent développés conjointement avec les premiers clients).

Bull a ensuite été reconnu pour la qualité et les performances de ses systèmes DPS/GCOS dédiés aux applications de gestion des banques, assurances et grandes administrations. 

 

 

 

 

1-reportage-tera100.jpg

Avec l’arrivée des systèmes ouverts, d'Unix et de Windows, Bull a vainement  tenté de changer de positionnement, mais n’a jamais réussi à se positionner sur le marché des produits à fort volume et à faible valeur ajoutée.

Avec le Tera 100, Bull retrouve aujourd’hui son ancien positionnement. Espérons que cela lui réussisse ...

 

 

Le Tera 100

 

 

 

Si la techno des années 50 vous intéresse aller sur :

http://www.feb-patrimoine.com/PROJET/gamma60/gamma60_tech... 

05/12/2010

Video extrême : fichtre, j'en ai au moins pour un an !

A Marie, Raf, Seb et Toto

 

Raphael ayant eu la bonne idée de faire de passionnantes videos de ses balades en Solex à l’aide de son téléphone portable, il s’est joint à ses frères et sœur pour m’offrir une caméra embarquée permettant de faire partager à mes proches les sensations extrêmes des sports engagés que je pratique …

Pour bien comprendre la suite, il faut décrire cette merveille de la technique video : un petit cylindre de 5cm de long, 1cm de diamètre qu’on est sensé fixer, sur son casque, sur ses lunettes ou bien sur le cadre de son engin préféré (VTT, bateau, moto, …). Mais toutes les prises de vue se font à l’aveugle (la seule aide au pointage est un pinceau laser qui permet, quand on appuie sur le bouton de la caméra, de repérer un point rouge sur la cible de la video. (pas forcément évident quand on est sur un vélo !)

 

Bilan de l’essai :

- 1ere galère pour accrocher la caméra à mon casque de VTT (de peur de la perdre au premier cahot).

- 2eme galère pour l’ajuster afin d’éviter de ne viser que le ciel ou que le sol.

- ensuite se lancer dans une balade à la hauteur (au moins 500 m de dénivelée) par un froid de canard

- balade largement gâchée par le souci constant de contrôler la caméra à l'aide d'un seul  bouton difficilement accessible une fois la caméra fixée sur le casque de VTT.

- obligation de porter le dit casque, ce que je fais rarement dans les montées

- gesticulation de la tête pour faire profiter tout un chacun des magnifiques panoramas qu’on a déjà du mal à regarder en temps normal sur un VTT.

- risque d’attraper un torticoli en redressant la nuque pour bien cadrer la future image.

 


Tout cela pour constater à l’arrivée :

- que la caméra était décalée de -90°, ce qui fait que la video est penchée sur le côté …

- que la bande son est inaudible ou sans beaucoup d’ intérêt

- que le cadrage est trop centré sur le chemin

- et qu’en plus les merveilleux instants de la randonnée paraissent  longs, longs, longs, et répétitifs …

 


Donc, une fois rentré après deux heures de randonnée, le plus dur restait à faire :

-éliminer les 9/10eme de la montée qui aurait découragé les plus enthousiastes

- redresser les videos (virtualdub + beaucoup de temps)

- trouver une bande son sans copyright et qui mette en valeur la video : j’ai choisi une bande action avec un côté un peu dramatique. Je l’a trouve très en ligne avec les cahots du chemin !

- mettre cette video  en boucle pour l’adapter à la durée de la video (merci Audacity) : cela donne un petit côté répétitif bien en ligne avec la montée d’abord puis avec les séquences de descentes qui s’enchainent interminablement …

- Et bien sûr fusionner la bande son avec la video redressée. (merci VirtualDubpro)

 En résumé, j’ai passé plus de temps devant mon PC que sur mon VTT : ça c’est du sport !

Et voilà le résultat :

Montée du col de Vaunière

 

Sur les crêtes du Grand Luberon

    

Descente dite du "Pin coupé" (par le GR) : c'est plus fun, mais attention : 12 mn !


 

Vous pouvez voir aussi ces superbissimes videos sur YouTube sous le nom MartoYeu (et oui, c'est moi).

Ah oui j’oubliais, il a fallu aussi :
- s’inscrire sous Youtube
- y charger les videos (long, long)
- rédiger cet article
- et publier le tout sur mon Blog.

 

 Vu les améliorations nécessaires pour  en faire quelque-chose d’agréable à visionner, j’en ai encore pour au moins un an !

 

01/12/2010

Démarrer en douceur avec Chrome

Quelques conseils pour la prise en main de Chrome. En effet au début, on a un peu de mal à retrouver les petites habitudes qu’on avait prises sur Internet Explorer ou Firefox.


En effet Chrome, c’est la sobriété : l’espace réservé au « contenu » est maximale et par défaut les fonctions offertes sont minimales.  Pas de menu, pas de barre supplémentaire qui ne soit strictement utile. Chrome est un navigateur minimaliste ou les options sont peu nombreuses à modifier. Par contre il est ouvert à des tas d’extensions,  à travers une API, ce qui permet de les installer et les exécuter sans avoir à redémarrer.

 

 

Par défaut il n’y a que la barre des onglets et la barre de navigation. Tout ce qui plus compliqué passe par la clé à mollette : 

clémolette.png



 



Ce qu’il faut retenir pour démarrer en douceur


  • Importation des favoris

Le mieux c’est d’exporter vos favoris dans un fichier HTML depuis votre ancien navigateur, puis de les importer depuis Chrome :

clémolette.png

/ Gestionnaire de favoris/Organiser/Importer/importer mes favoris

 

  • Ajout de favoris : cliquer sur l'étoile à droite de la zone d’adresse 


  • Rechercher dans la page : Ctrl F

  • Raccourci vers les historiques de navigation : Clic droit sur les flèches  à  ß

  • Envoyer l’adresse d’une page par Mail, installer l’extension : https://chrome.google.com/extensions/detail/dbeoemfhkdnia...

  • Afficher la barre de favoris :

clémolette.png

/Outils/Toujours afficher la barre de favoris


  • Insérer un bouton Accueil  : 

clémolette.png/Options/Options de base/Afficher le bouton accueil …


 

Pour les extensions, voir Extensions Google Chrome

Bon je m’arrête là, sinon on va m’accuser de faire le jeu de « Big Browser[1] ».

A ce sujet lire l'article" du journal "Le Monde" du 2/12/2010 :
http://abonnes.lemonde.fr/technologies/article/2010/12/01...

Et la comparaison Google / Microsoft :
http://abonnes.lemonde.fr/technologies/infographie/2009/0... 





[1] Référence au personnage bien connu de « 1984 », de George Orwell,
1984 (roman) - Wikipédia