Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

27/01/2011

La France, Terre d'accueil et Pays des droits de l'homme ?


Hélas, c'est de moins en moins le cas, et si vous en doutiez encore, après la lecture du document suivant, vous en serez convaincus : le voyage en France de Fatoumata.pdf

C'est le témoignage de Laurent Chevallier, cinéaste, qui a réalisé notamment :

 

 

La Pépinière du désert

de Laurent Chevallier - 2011

 

Réalisateur, Directeur de la photographie

Expérience africaine

de Laurent Chevallier - 2009

 

Réalisateur, Directeur de la photographie

Momo le doyen

de Laurent Chevallier - 2007

 

Réalisateur, Directeur de la photographie

La Vie sans Brahim

de Laurent Chevallier - 2004

 

Réalisateur, Scénariste, Directeur de la photographie

 

 

Deux fois deux ans ans de Sarkozy au ministère de l'Intérieur, bientôt quatre ans à la présidence, quatre ans de ministère de l'immigration sous toutes ses différentes ont permis à la droite de mettre en oeuvre les idées de l'extrême droite en matière d'immigration. Et cela fait beaucoup de dégâts dans nos relations avec les pays africains.

Et dans le même temps le patronat et les tenants du libéralisme rappellent régulièrement que la France et l'Europe doivent relancer une politique d'immigration de travailleurs peu qualifiés (pour faire les sales boulots dans le bâtiment et la restauration et payer nos retraites), ou bien de médecins pour faire face à la pénurie résultant de la politique stupide de quotas d'étudiants en médecine mise en place depuis bientôt tente ans.

 

 

L'image de la France en Afrique

Après le discours prononcé par Nicolas Sarkozy en juillet 2007 sur l’ « homme africain » qui ne serait « pas assez entré dans l’histoire. Le paysan africain, qui depuis des millénaires vit avec les saisons, dont l’idéal de vie est d’être en harmonie avec la nature, ne connaît que l’éternel recommencement du temps rythmé par la répétition sans fin des mêmes gestes et des mêmes paroles. »

 

Après le départ de Kouchner qui tentait péniblement de faire illusion sur le caractère de plus en plus xénophobe de la politique étrangère française.

 

Après les propos cyniques de Michèle Alliot-Marie, qui, elle, ne cherche plus à faire illusion.

 

Après cinquante années de Francafrique, nous découvrons le nouveau visage de la diplomatie française cynique, utilitaire et mercantile à l'image de la mondialisation.

 

C'est un sujet de réflexion que nous devons mener, à l'approche des 50 ans d'indépendance (?) des anciennes colonies françaises en Afrique.

 

 

 

Écrire un commentaire