Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

24/04/2011

Docteur Solex devient Docteur Mobylette

Grande nouvelle : halte au communautarisme : faisant preuve d'une ouverture d'esprit absolument exemplaire, Docteur Solex s'est mis à la mobylette !

 

Je vous recommande chaudement son dernier post :

 

http://drsolex.over-blog.com/article-motorbike-ride-in-pa...

Commentaires

C'est sympa pour la pub!
Et oui, on peut avoir des appartenances multiples... Même si aujourd'hui les communautés Solex et mobs sont plus collusives...
Ce n'était pas le cas à l'époque de J. Sternberg, pour lequel :

"De même que la Mobylette est le véhicule du garçon livreur ou du prolo pressé de bouffer du kilomètre pour aller pointer, le Solex est celui du calme raté, un peu employé, un peu représentant indolent de lui-même, un peu flâneur voyeur rêvasseur, qui est très évidemment en marge de son époque, de cette époque de sprints furieux, de virages pris à la corde, de folie routière, d'ambition forcenée et de rage d'arriver à plus de 200 km à l'heure au tombeau. "

Aujourd'hui, le scooter a remplacé la mobylette, et la mob a rejoint le solex.
Bref, merci pour le lien et à bientôt!

Écrit par : Docteur Solex | 25/04/2011

Et n'oublions pas que Solex a finalement été racheté par Motobécane et que les derniers solex portaient cette marque.
Bon, cela a précédé de peu la fin programmée des deux marques, mais ce fut une dernière page de leur histoire.

La fin du mythe :

Le 29 janvier 1974, Félix Goudard s'éteint à l'age de 86 ans, il était chargé du réseau commercial mondial de la société Solex. Cette même année, Renault prend le contrôle de VéloSolex. La filiale "Renault Moteurs Développement" échange à la fin de l'année sa participation majoritaire de 51% chez VéloSolex pour une participation minoritaire de 15% chez Motobécane. Motobécane arrête donc immédiatement la production des 6000 et des Ténor, qui sont directement concurrents avec certains produits de leur gamme. Les 3800 sont donc maintenant produits à Saint-Quentin dans les usines de Motobécane. En 1977, le 3800 est monté avec un nouveau phare arrière plus large. En 1986, il est équipé de leviers de freins droits, et de catadioptres sur les fourches arrière et avant. En 1983 Motobécane devient MBK, c'est le début de la prise de pouvoir du groupe japonais Yamaha. Le 3800 est produit jusqu'en 1988, mais les ventes ne sont plus que de 7077 en 1980 et 2 787 en 1981. La chaîne de montage MBK de l'usine de Saint-Quentin, s'arrête donc le 7 novembre 1988 avec la production de 100 exemplaires qui seront pour la grande majorité vendus aux enchères au profit des "resto du coeur".

Écrit par : marto | 26/04/2011

Les commentaires sont fermés.