Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

17/11/2011

Les chocards du Parmelan

Parmelan, Massif de Glières, La Blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ah le Parmelan,  c'est mon Solutré. C'est magnifique, c'est grandiose. 

Mais cela se mérite. il faut aller le chercher.

Lorsque l'on parcourt la route d'Annecy à Thones, on voit apparaitre sur la gauche une impressionnante Balme, la Balme de Thuy. C'est le contrefort du massif des Glières, haut lieu de la résistance à l'occupant nazi.

Perdu au bout de la vallée de Dingy-St-Clair, on l'aperçoit peu à peu surgir et grandir jusqu'au point de départ, au fond de la combe de la Blonière.

Parmelan, Massif des Glières, La Blonière

Parmelan, Massif de Glières, La Blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

La vallée vers les dents de Lanfon est encore dans les nuages, mais ici, l'atmosphère est légère.

  

parmelan,massif des glières,la blonière

J'y accède de préférence par le Grand Montoir, un peu aérien, mais bien équipé

 

              parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

Parmelan, Massif des Glières, La Blonière

Parmelan, Massif des Glières, La Blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

On arrive bientôt en haut du Grand Montoir et là c'est l'émerveillement

parmelan,massif des glières,la blonière

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

Un panorama à 360° : Les Alpes (et bien sur le Mont Blanc), le massif des Bornes, 2 petits bouts du lac d'Annecy

parmelan,massif des glières,la blonière

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

parmelan,massif des glières,la blonière

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

une vue magnifique sur le plateau des Glières

parmelan,massif des glières,la blonière

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

et les chocards !

parmelan,massif des glières,la blonière

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

les chocards à bec jaune [Pyrrhocorax graculus] de la tête du Parmelan.

parmelan,massif des glières,la blonière

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils sont toujours là ; ils s'élancent, se laissent tomber le long de de la falaise ou bien viennent quasiment manger les miettes de pain dans votre main.

parmelan,massif des glières,la blonière

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On peut rester des heures, on ne se lasse pas d'observer leur vol acrobatique, symbole d'une liberté exceptionnelle.

Le Parmelan, je vous conseille de le parcourir au moins une fois par an. Cela remet les idées en place !

 

Pour en savoir plus : 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Chocard_%C3%A0_bec_jaune

http://fr.wikipedia.org/wiki/Plateau_des_Gli%C3%A8res

 

 

Commentaires

Très beau post!
Tu m'as convaincu: une fois par an, ça me va. Faut juste que je me trouve un point de chute avec si possible l'induction en cuisine.

Écrit par : phil | 17/11/2011

Tout ceci est très beau, mais (excuse-moi pour le jeu de mots vaseux) je ne peux m'empécher de penser au

Chocolat et Parmesan (en sablés)

Préparation : 10 mn | Cuisson : 15 mn | Difficulté : Facile

70 g de sucre complet
90 g de beurre doux
1 jaune d oeuf
120 g de chocolat noir prêt à fondre
150 g de farine
60 g de pralin
80 g de parmesan en poudre
1 pincée de sel

Mélanger le sucre, le beurre, le jaune d’œuf, la farine, le pralin, le parmesan et le sel. Mettre le chocolat dans un bol avec 2 cuillères à soupe d’eau, puis le ramollir 1 minute (puissance maximum) au micro-ondes. Ajouter le chocolat à la pâte et mélanger.
Rouler la pâte en boudin dans du film alimentaire et la mettre 20 minutes au congélateur. Sortir la pâte et couper des tranches de 1 à 2 cm d’épaisseur. Les étaler sur du papier sulfurisé. Cuire au four 15 minutes à 190°C (thermostat 6).

pas besoin d'induction (pour Phil)

Écrit par : Gégé | 17/11/2011

Salut Gégé,


"L'homme ne vit pas seulement de pain" (Luc 4, 4)
"Il faut manger pour vivre et non vivre pour manger" Molière, L'avare

Merci pour la recette, je vais l'essayer sans tarder.

Écrit par : Marto | 18/11/2011

Les commentaires sont fermés.