Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

22/05/2010

Pouquoi le Nord est-il en haut ?

 

A Jean-François

 

Nous sommes formatés culturellement : pour nous orienter, nous pensons nécessairement que le Nord est en haut. De même, il nous faut les 4 directions de la rose des vents.

Cela est sans doute lié à la latéralisation, période par laquelle nous sommes passés dans notre enfance. Il nous fallait savoir ce qui à droite, à gauche en haut et en bas.

Même en politique, la France a innové en créant les notions de droite et de gauche en souvenir des assemblées de la révolution.

Mais, bien sûr tout cela n’est que pure convention et quand cela nous arrange, nous pouvons faire des plans avec d’autres orientations. Ce qui importe sans doute c’est le point de vue de l’observateur.

On situe en général l’observateur en bas dans un plan. Pour entrer dans une maison on montera dans le pan. C’est une question de perspective : quand on regarde un édifice, il faut monter pour s’en approcher et y pénétrer.

Donc si on entre dans une maison par le Nord, on pourra faire un plan où le Sud est en haut.


800px-Reversed_Earth_map_1000x500.jpg

 

D’ailleurs le Nord n’a pas toujours été en haut : Certaines cartes anciennes indiquent le nord vers le bas de la carte ; dans les pays chrétiens, le haut de la carte était orienté vers l'est, plus exactement vers Jérusalem. Actuellement, des cartes inversées sont utilisés dans certains pays de l'hémisphère sud. (En Australie par exemple).

 

 

 

 


Dans les cultures traditionnelles chinoises, d'Extrême-Orient ou certaines cultures d'Asie centrale, le centre — ou le milieu — est considéré comme un 5e point cardinal.


Mais ajoutons une troisième dimension : qu’en est-il des globes terrestres ?

Généralement, les globes sont représentés le Nord en haut, mais avec une inclinaison d’une vingtaine de degré sur l’axe de rotation du globe, pour rappeler que la Terre tourne sur elle-même autour d’un axe qui est incliné de 23 ° environ par rapport à une perpendiculaire au plan de l’écliptique.

 

i23.gif

 

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

d_11_p_hor_1a.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais il existerait aussi des globes terrestres inversés. Je n’en ai pas trouvé trace. Et vous ?

 

 

Le globe est aussi objet d’art, et je vous incite aussi à visiter ce très joli site d’une créatrice de globes terrestres.

http://globes.terrestres.free.fr/globes/globe-terrestreg.html

12/05/2010

Enseigner l'Astronomie à l'école

A Titouan et Basile

A Marie et à Chloé

 

Pour l’initiation des tout petits (dès l’âge de 5 ans), je recommanderais les deux livres de Mireille Hartmann, aux Editions Le Pommier, collection “la main à la pâte” :

L’Astronomie est un jeu d’enfant propose la découverte du Soleil, de la Terre et de la Lune. ce petit ouvrage, fourmille d'idées faciles à réaliser et… qui ont fait leurs preuves. Il offre aussi les connaissances théoriques minimum requises pour éviter de se faire coller par les questions si judicieuses de nos chères têtes blondes… C'est un guide à la fois gai et nécessaire, jamais prétentieux ni laborieux, destiné autant aux enseignants qu'aux parents et aux éducateurs.

Explorer le ciel est un jeu d’anfant élargit le champ à l’ensemble des planètes du système solaire, mais aussi aux comètes et aux étoiles.

51KV3X4K3VL._SS500_.jpgL'Astronomie est un jeu d'enfant
Auteur : Mireille Hartmann
Préface de Pierre Léna

Edition Le Pommier
Collection :
Éducation
broché, 204 pages (135 x 200) Prix : 19 €

 

 

 

 

 

51RYQVJSB6L._SS500_.jpgExplorer le ciel est un jeu d'enfant
Auteur :
Mireille Hartmann
Préface de Yves Queré

Edition Le Pommier
Collection :
Éducation

broché, 256 pages (135 x 200) Prix : 19 €


 

 

 

Mireille Hartmann a enseigné en école maternelle tout au long de sa carrière. Adepte de la « pédagogie de l’émerveillement » elle a mis en œuvre de nombreuses activités d’éveil scientifique dans ses classes.

A la fois ludiques et pratiques, faisant la part belle à l’observation sans oublier l’imaginaire, ces deux guides destinés autant aux enseignants qu’aux parents, permettent d’aborder l’astronomie avec les enfants au travers d’un apprentissage interdisciplinaire, et leur fait prendre conscience de leur place dans l’univers.

Et dans le dossier pédagogique suivant, Mireille Hartman décrit les activités d’observation, de dessin et de création que les enseignants ou les parents peuvent mener à partir de ces deux livres. Découverte du soleil de la Terre de la Lune, mais aussi des planètes, des étoiles et des constellations.

http://www.cap-sciences.net/upload/Article_de_Mireille_Ha...

 

Enfin, pour une biblio plus large sur l’enseignement de l’astronomie, on peut consulter :

http://ufe.obspm.fr/article549.html

 

11/05/2010

Raoul Taffin Cosmonaute

Coup de cœur !


9782745900944-couverture_tailleZoom.jpg

Raoul Taffin Cosmonaute

Editeur : Milan


Auteur : Gérard MONCOMBLE
Illustrateur : Frédéric PILLOT

Date de sortie : 2 septembre 2000
Code ISBN : 2-7459-0094-3Pages : 32

Reliure : Cartonnée
Format : 23 x 27 cm


Ouvrage non disponible

 

 

 

 

 

« Mission intergalactique, exploration de planètes inconnues… la vie de Raoul, le fils de la concierge, n’est pas de tout repos. Aventures à tous les étages et suspense garanti ! La dernière page du livre se déplie en un poster, pour pénétrer dans l’univers de Raoul Taffin en grand. »

« Quand on set un as du cosmos, on part en fusée pour un oui ou pour un non. Raoul Taffin adore ça. Cette fois, il doit visiter la galaxie B4 du sol au plafond … Une mission spatiale très spéciale ! »



Ca y est, je l’ai trouvé. Après plus d’un an de recherches, j’ai réussi à l’acheter d’occas.

Et je ne suis pas déçu. Je vous recommande ce livre pour enfant édité par Milan et malheureusement non disponible. On se demande pourquoi Milan ne le réédite pas !

En plus il aborde des thèmes que j’affectionne particulièrement : les galaxies, la visite des exo-planètes, la vie dans le cosmos, la question de la communication avec les vies extra-terrestres et tout cela expliqué à des enfants …

Quand on pense qu’il est sorti en Sept 2000, alors que la découverte des exoplanètes ne faisait que débuter !

Il est vrai que l’auteur est quelqu’un de singulier :




Gérard MONCOMBLE


Moncomble.jpgGérard Moncomble pousse en 1951 à Auxi-le-Château (Pas-de-Calais), fruit d'un maître et d'une maîtresse d'école. Après des activités sociologiques et socioculturelles, où il use et abuse de ses neurones, il oeuvre dans l'artisanat comme tanneur-fourreur, dans la confection de marionnettes puis la restauration d'habitats anciens. Longtemps plumitif et dessinateur du dimanche, il ne franchit le cap professionnel qu'en 1984 où il se promeut écrivain, illustrateur & scénariste de bandes dessinées. Depuis une quinzaine d'années, il se consacre à l'écriture. Il dédie son travail à ses quatre mômes, Boris, Chloë, Maud & Manon, évidemment à l'origine de ce qu'il est aujourd'hui : un conteur. Curieux de toute forme d'écrits : romans, récits, contes, poèmes, comptines, essais, théâtre.


Voir aussi : http://gerardmoncomble.com/



Bon, trêve de plaisanterie, on passe aux choses sérieuses, interro écrite :

- La galaxie B4 existe-t-elle ?

- Quelle est la classification utilisée pour la désigner ?

- Combien comporte-t-elle d’étoiles (simples et multiples) ?

- Combien de planètes ?

(vous avez le droit de consulter la note "Des outils pour l'astronome amateur" pour rédiger votre réponse) :

http://seulsdanslecosmos.hautetfort.com/archive/2010/05/09/des-outils-pour-l-astronome-amateur.html


A ceux qui apporteront des réponses justes, je prêterai : « Raoul Taffin Cosmonaute ».

J’attends vos réponses en commentaire ci-dessous.

 

10/05/2010

Planètes et exoplanètes

Soirée Astronomie

(mise à jour du 10 mai 2010)

Dans notre petit village de Vaugines, au coeur du Luberon, nous nous intéressons aux étoiles et plus généralement aux objets du ciel. Il est vrai que nous ne sommes pas loin de l'observatoire de Haute Provence qui a été récemment remis à l'honneur pour la détection d'exoplanètes par la méthode du transit.

L'année dernière, année de l'astronomie, nous avions organisé une soirée d'observation du ciel qui avait connu pas mal de succès. Mais observer le ciel, en groupe, à la lunette ou au télescope n'est pas une opération simple et comporte pas mal d'aléas. En effet il est difficile de réunir les conditions idéales d'observation du ciel et quasiment impossible de coupler initiation astronomique et observations dans la même soirée.

C'est ainsi qu'est née l'idée de faire des soirées d'initiation à l'Astromomie basés sur la projection de documents récupérés pour l'essentiel sur les nombreux sites Internet et autres podcasts disponibles sur Internet.

Voici par exemple le programme de la soirée, "Planètes et Exoplanètes" qui est un très bon sujet pour démarrer un cycle d'initiation.

 

lune.jpg

Les planètes et le système solaire

Il y a beaucoup de choses intéressantes à dire sur le système solaire, de l'histoire de la découverte des premières planètes au fameux débat sur la définition de ce qu'est une planète.

On peut commencer par la loi de Titus-Bode et les distances des planètes au soleil, ensuite on introduit la définition des planètes, des planètes naines, des autres objets du système solaire.

Puis on attaque le système solaire c'est à dire les 5 zones:

- les 4 planètes telluriques (Mercure, Venus, Terre, Mars), notamment la zones des planètes habitables
- la ceinture des astéroïdes, avec notamment Cérès, ....
- les 4 planètes gazeuses (Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune)
- la ceinture de Kuiper. Là, il faut bien sûr parler de Pluton et Charon
- le nuage d'Oort

Il existe une très bonne animation du système solaire sur le site : http://www.espace-sciences.org/animations/systeme-solaire.htm

En ce qui concerne les caractéristiques des planètes, Venus, Uranus sont un peu atypiques, de par leur rotation rétrograde et l'inclinaison de leur axe sur le plan de l'écliptique.

Sur le plan diaporamas, j'en recommande deux qui sont magnifiques :
- Jeux de lunes, (astropodcast.fr #25) : Laurent Laveder photographie les astres mais pas de la manière habituelle derrière un télescope. Sontdomaine de prédilection est plutôt les scènes célestes en interaction avec les paysages et les personnages. Ses compositions sont particulièrements soignées et originales. Voici sous forme de diaporama un exemple de ses travaux sur la lune.
Vous pouvez retrouver sur son site web ses images par centaines : http://www.pixheaven.net/

- La constellation d'Orion, (astropodcast.fr #46) : Podcast en video HD qui vous propose une plongée dans la constellation d'Orion réalisée à partir d'images d'astronomes amateurs et également d'images des télescopes spatiaux. Remerciements particuliers à Koen Van Gorp, Davide De Martin et Jon Christensen d'avoir accepter de prêter leurs images à cet exercice. Je vous invite à visiter leurs sites pour découvrir leur a

 

Les exoplanètes

On parlera d'abord des méthodes de détection.

Puis on montrera les bases d'exoplanètes en ligne, mises à jour en quasi temps réel (plus de 400 exoplanètes détectées à ce jour) et leurs principales caractérisitiques. Aujourd'hui on a détecté principalement des Jupiters chauds avec une surprise, c'est que ces planètes sont en général beaucoup plus proches de leur étoile que ne le sont les planètes du système solaire.

Enfin on peut conclure sur la question de la vie extra-terrestre et des zones habitables. On pourra évoquer à ce propos le Principe anthropique ("Nous sommes obsevables, donc nous sommes possibles"), le paradoxe de Fermi sur les extra terrestres dans notre galaxie ("Si ils en avaient, ils seraient déjà là") et l'équation de Drake qui donne la probabilité de communication avec une forme de vie intelligente dans notre galaxie.

 

Voici le diaporama de ma présentation :

Planètes-Exoplanètes1.ppt

 

Merci de me faire part de vos commentaires et suggestions d'amélioration

07/03/2010

"La Magie du Cosmos" de Brian Greene

La Magie du Cosmos, L'espace, le temps, la réalité : tout est à repenser (2005)

 

magieducosmos.jpgCinq ans après son précédent livre, "l'Univers élégant", Brian Greene revient dans ce livre sur ses sujets de prédilection : comment les sciences du 20 eme siècle ont théorisé les notions d'espace et de temps et les objets de l'univers.

Au centre du livre, le problème de l'unification de la relativité générale et de la physique quantique avec bien sûr en perspective les théories de la fin du siècle : Super symétrie, Cordes, Super cordes.

C'est un bon livre de vulgarisation, un peu long (les scientifiques américains ont parfois du mal à être synthétiques). Dommage que la conclusion soit un peu de l'ordre de la science fiction.

Les thèmes que j'ai trouvé les plus intéressants :

L'espace est-il une abstraction humaine ou une entité physique ?

Cosmologie et Espace-Temps

Le temps et l'entropie, l'éclairage quantique sur la nature du temps

Symétrie et évolution de l'Univers

L'espace et le temps : spéculation de la théorie des cordes et de la théorie M