Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/03/2010

"Je suis une boucle étrange" de Douglas Hofstadter - Dunod.

jesuisuneboucleetrange.gifPour tous ceux qui ont aimé "Gödel Escher Bach, les brins d'une guirlande éternelle", Douglas Hofstadter n'est plus ce qu'il était.

Ce nouveau livre, censé traquer les mécanismes de la conscience jusque dans la matière, commence de façon brillante par un dialogue socratique qu'Hofstadter avait écrit dans sa jeunesse.

Puis le sujet (qu'est-ce que le Je ?) est abordé grâce à la notion d'autoréférence, ce qui nous entraîne vers de multiples boucles étranges et notamment le théorème de Gödel. Une bonne partie du livre est centré sur ce sujet, mais c'était déjà celui de "Gödel Escher Bach".

Puis la suite n'est qu'un simple vagabondage sans beacoup de cohérence le long des thèmes préférés d'Hofstadter. Et les illustrations ternes et sans intérêt nous font regretter les dessins d'Escher. C'est bien dommage.

Pour une critique plus détaillée, lire ErMa dans Circa Diem : http://britedevil.over-blog.com/article-26314913.html